Ibrahim Godin : l’influenceur à suivre de toute urgence !

Ibrahim Godin est devenu un influenceur incontournable sur les réseaux sociaux. Sa sincérité et son naturel semblent très appréciés par sa communauté. La rédaction de Oops vous propose une interview exclusive !

Présentation

Je m’appelle Ibrahim, j’ai 19 ans. J’ai fait un BTS Technico-commercial en alternance.


Quelles sont tes origines ?


Je suis d’origine turque. J’habite dans une ville qui est à une heure d’Istanbul. Elle s’appelle Isparta. Avec le Covid-19, on est resté dans le sud mais on y va chaque année. Les gens en Turquie sont très conviviaux. On mange bien, il y a des paysages magnifiques, il fait beau.

C’est un des meilleurs pays au monde pour moi.


Ton parcours ?


J’ai commencé sur Facebook quand j’avais 14 ans, j’étais le créateur d’un groupe privé. Des jeunes venaient raconter leur journée. Pendant deux ans, j’ai géré le groupe. C’est la meilleure chose qui me soit arrivée.


D’où est venue cette idée ?


Pendant un an, j’habitais à Dubaï, et puis en gros là-bas, on m’avait invité à un groupe similaire. Et j’ai créé le mien.


Pourquoi Dubaï ?


J’ai été à Dubaï car mon père s’est fait muter là-bas. Il est pilote d’avion de chasse. C’est une autre vie. On est en sécurité. J’avais un cadre idéal.


Quel est l’élément déclencheur qui a fait décoller ta carrière ?


J’ai été sur Snapchat. Ma maman est tombée enceinte à l’âge de 41 ans. J’ai une petite sœur et on a 18 ans d’écart. J’ai parlé de ça et j’ai pris 150 000 vues sur Snapchat. Des jeunes, des mamans se sont abonnés à mon compte.

View this post on Instagram

❤️

A post shared by Ibrahim Godin🇹🇷 (@ibraahiiim_) on


Que montres-tu sur Snapchat ?


Sur Snapchat je raconte ma vie et mon quotidien. La vie de famille. Des fois, je fais des vidéos humoristiques. J’essaie de me différencier des autres influenceurs. Je fais ça par plaisir et pas pour l’argent. Il n’y a que ma petite sœur qui apparaît dans les vidéos. J’ai aussi commencé Tik Tok et ça marche bien.


As-tu déjà rencontré des difficultés avec les réseaux sociaux ?


Les réseaux sociaux ça peut être dangereux. J’ai eu des problèmes. C’est quelqu’un qui a trouvé l’adresse à mon domicile. Je me suis fait SWAT. La personne a envoyé des policiers, des pompes funèbres. Cela peut arriver à n’importe qui. J’ai dû porter plainte.


Les haters ?


Les haters je ne les calcule pas. Je ne leur réponds même pas. On ne peut pas plaire à tout le monde. Tant que ma communauté est fière de moi. Il y a une différence entre les critiques pour blesser les gens et les critiques constructives – celles-là je les accepte avec plaisir. Il ne faut pas calculer les mauvaises critiques.

Il y a 5 à 6 mois de ça, j’ai subi de la diffamation. On a fait des montages de moi. Il faut vraiment faire attention. Sur Twitter ça a pris de l’ampleur. Dès que vous commencez à percer, il faut faire attention.


Et à l’école ?


Au début, c’était compliqué. Mon prof savait que je faisais des vidéos sur Snapchat. Les profs me regardaient différemment. Mes camarades aussi. Mais je me concentre sur le BTS aujourd’hui.


Comment te vois-tu à l’avenir ?


J’aimerais devenir influenceur à temps plein. Si je peux en vivre ce serait l’idéal. Mais c’est éphémère. Je préfère avoir des diplômes et assurer mon avenir. J’aimerais devenir commercial sinon.


Tes passions ?


J’aime voyager. Là je suis à Marseille en ce moment en vacances et les gens sont intéressés par ce que je fais. Je vis au jour le jour.

Tes modèles ?


Dan Bilzerian il a vraiment une vie de rêve. Vargasss c’est l’influenceur que j’aime beaucoup. Il fait rire les gens, il est proche de sa famille. J’aimerais bien le voir un jour.

View this post on Instagram

🎨

A post shared by VARGASSS (@vargasss92) on


Quel message aimerais-tu passer à tes fans ?

C’est grâce à eux que j’en suis là aujourd’hui. Un grand merci. Il faut rester humble, rester focalisé sur ses objectifs et ne pas écouter les autres, les critiques. Tout donner pour réussir, un jour ça finira par payer.

Il faut rester humble.


Et à ta famille ?


La famille c’est important pour moi. Sans eux, je ne suis rien. Quand ma petite sœur est née, ça m’a fait changer. J’ai pris en maturité. Quand je vois ma petite sœur je suis heureux. C’est vraiment important. Je veux réussir et que mes parents soient fiers de moi.


2 pensées sur “Ibrahim Godin : l’influenceur à suivre de toute urgence !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *